Au Printemps, reconnectez-vous avec vos valeurs !

Le conte des cailloux

Des cailloux pour apprendre ?

« Un jour, un vieux professeur d’une prestigieuse école fut engagé pour donner une formation sur la planification efficace de son temps.

Debout, devant ce groupe d’élite (qui était prêt à noter tout ce que l’expert allait lui enseigner), le vieux professeur les regarda un par un, lentement, puis leur dit : « Nous allons réaliser une expérience ».
De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux professeur sortit un immense pot de verre de plus de 4 litres qu’il posa délicatement en face de lui.
Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux a peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu’au bord et qu’il fut impossible d’y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda : « Est-ce que ce pot est plein ? ».
Tous répondirent : « Oui ».
Il attendit quelques secondes et ajouta : « Vraiment ? ».

Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s’infiltrèrent entre les cailloux jusqu’au fond du pot.
Le vieux professeur leva à nouveau les yeux vers son auditoire et réitéra sa question : « Est-ce que ce pot est plein ? ».
Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège. L’un d’eux répondît : « Probablement pas ! ». « Bien ! » répondît le vieux professeur.

Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table un sac de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier.
Encore une fois, il redemanda : « Est-ce que ce pot est plein ? ».
Cette fois, sans hésiter et en chœur, les brillants élèves répondirent : « Non ! ».
« Bien ! » répondît le vieux prof.

Il y a toujours de la place !

Et comme s’y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d’eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu’à ras bord.
Le vieux professeur leva alors les yeux vers son groupe et demanda : « Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ? « 

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondît : « Cela démontre que même lorsque l’on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire « .

« Non » répondît le vieux professeur. « Ce n’est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante : si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite« .
Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l’évidence de ces propos.
Le vieux professeur leur dit alors : »Quels sont les GROS cailloux dans votre vie ? Apprendre ? Découvrir ? Aimer ? Être libre ? Partager ? Défendre une cause ? »

Auteur inconnu

Et vous, quels sont les GROS CAILLOUX dans ma vie ?

Les valeurs, les gros cailloux de notre vie

Les valeurs sont comme ces GROS cailloux : si on ne les met pas en priorité dans notre bocal (notre vie), elles n’auront plus de place et seront remplacées par des peccadilles !

Une valeur c’est quoi ? C’est un sentiment en rapport avec ce qui est important pour nous, ce que l’on aime, ce qui nous motive.  Elle est définis par des critères spécifiques (ex: « pour moi la liberté c’est … »)

Les valeurs définissent les contours de notre identité, et construisent l’estime de soi (amour de soi) la confiance en soi (confiance en ses capacités), et l’affirmation de soi (comportement aligné)

Connaitre ses valeurs, c’est comprendre ses réactions et se respecter !

Il est donc indispensable de connaitre ses valeurs, car celles-ci sous-tendent nos comportements, nos pensées et nos émotions.

Etre attentif à soi, c’est être attentif à ses valeurs

Ainsi, en observant ce que je fais, ce que je pense et ce que je ressens, je peux avoir une indication sur l’état de mes valeurs :

  • je suis en perte d’énergie : peut-être que mes valeurs ne sont pas assez nourris.
  • je juge (pensées internes) durement les autres et moi-même : peut-être que ces personnes ne respectent pas une de mes valeurs …et peut-être que moi non plus (!)
  • je suis en colère : mon cerveau sait qu’une de mes valeurs n’est pas respectée …et quand je suis triste, mon cerveau sait que j’ai perdu quelque chose qui a énormément de valeur pour moi.

Nous pouvons d’ailleurs utiliser nos émotions comme une jauge ou un système météo interne de nos valeurs. Mais encore faut-il pouvoir accueillir toute la palette des émotions, sans jugement ni censure !

En résumé, se reconnecter à ses valeurs c’est retrouver du sens. C’est choisir en conscience et en alignement avec qui nous sommes !

Je vous propose de profiter du renouveau du printemps pour vous reconnecter à vos valeurs à travers un atelier individuel (de 3h) ou un atelier collectif avec vos amis (séance de 2h, groupe de 4 à 8 personnes, 30€/personnes avec possibilité le samedi matin)

Pour prendre rdv ou me contacter

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *